APPEL voté lors de la réunion du 17 octobre à Le Bailleul

La Sarthe a été touchée très sévèrement par la sécheresse ces derniers étés. Et le phénomène s’amplifie. Les sinistres apparus sur les habitations sont considérables.
L’association « les Oubliés de la canicule 72 » a été créée pour défendre et représenter les sinistrés auprès de toutes les autorités compétentes. C’est la 25 ème section départementale. L’adhésion à l’association est gratuite sans cotisations.


Nous voulons alerter sur l’urgence de la situation face au désarroi grandissant des familles touchées par la catastrophe. Ces dernières se retrouvent totalement démunies face à l’ampleur des dégâts apparents sur leur patrimoine immobilier. Elles doivent aussi continuer d’honorer des crédits immobiliers sur plusieurs années pour un bien d’une valeur amoindrie. Pour celles qui se trouveraient sous le coup d’un arrêté municipal de péril, elles doivent payer un loyer en plus.
La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour l’ensemble des communes sinistrées est une priorité aujourd’hui afin d’obtenir une indemnisation et une réparation adaptée des sinistres.
Nous appelons nos élu(e)s municipaux réunis en Congrès, ce samedi, à prendre part à cette catastrophe en :
– Défendant, en accompagnant et en assistant les victimes de leurs communes
– Sensibilisant les ministres compétents afin que la demande de l’état de catastrophe naturelle soit validée pour l’ensemble des communes concernées.

Nous appelons nos députés et sénateurs à porter devant les parlementaires un projet de modifications réglementaires urgentes avec les objectifs suivants:
– Utiliser les mêmes critères pour reconnaitre l’état de catastrophe naturelle que les Préfectures quand elles publient des arrêtés sécheresse pour restreindre l’usage de l’eau. La pluviométrie de Météo-France.
– Réduire les délais de traitement des demandes et des recours, accompagner et prendre en charge les sinistrés.
– Évaluer les dégâts, ordonner des travaux de sauvegarde et garantir l’indemnisation par les assurances. Chaque jour qui passe, c’est des millions d’euros qui sont perdus.
– Réaliser des études pour estimer l’état des sols l’été prochain et prendre les mesures qui s’imposent
– Interdire la construction sur terrains à risque, exiger des fondations plus importantes et contrôler la conformité
– Doter les maires des moyens nécessaires pour faire face à cette situation

Nous appelons les organisations et associations, les intellectuels à nous soutenir

Nous appelons les sarthois à manifester leur solidarité
Nous demandons au président de la république de recevoir le président de l’association.

C’est pas de la pipe, ça craque de partout !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *